AZUR

Texte important

Dernière nouvelle

17 trains Azur ont été transférés à la STM.

Pour faire suite à l’interruption de service survenue le samedi 14 janvier dernier sur une portion de la ligne orange, la Société de transport de Montréal (STM) partage ses conclusions sur l’incident.

Nous faisons le point suite aux deux semaines d’observation reliées à l’incident du 14 janvier ainsi que sur les actions entreprises à ce jour.

Après les inspections visuelles menées quotidiennement sur les trains MR-73 et AZUR, les correctifs apportés aux voies, ainsi que des investigations minutieuses de la voie, la STM a pu constater une rugosité sur certaines portions des rails de la ligne orange. Cette rugosité est créée par l’interaction entre la voie et les frotteurs négatifs des trains AZUR.

Cette situation provoque une usure accélérée des frotteurs négatifs du train AZUR qui n’a pas été observée sur les trains MR-73.

Afin de préserver la voie et l’intégrité des trains AZUR, la remise en service planifiée ne s’est pas réalisée selon le rythme anticipé.

Les travaux correctifs présentés le 27 janvier dernier se sont poursuivis et aucun autre phénomène de force latérale sur les frotteurs négatifs n’a été observé depuis.

Cause du phénomène de rugosité

Le phénomène de rugosité récemment observé serait le fruit d’une interaction entre les frotteurs négatifs des trains AZUR et la voie. Il s’agit d’un phénomène nouveau jamais observé à la STM et nos spécialistes (employés de la STM et du Consortium Bombardier-Alstom) se sont adjoint le support d’experts internationaux pour accélérer le retour en service de tous les trains AZUR.

Plan d’action

  • Les frotteurs négatifs des trains AZUR seront changés pour des frotteurs de type MR-73 :
    • Un (1) train circule déjà avec cette modification
    • Deux (2) trains seront modifiés et remis en service d’ici vendredi
  • En parallèle, une attention particulière est portée à la voie, de même qu’aux trois trains remis en service.
  • Un suivi des approvisionnements sera réalisé quotidiennement en collaboration avec le Consortium Bombardier-Alstom (CBA).

En fonction des observations et des délais d’approvisionnement pour les pièces, les frotteurs négatifs des trains restants seront remplacés et la mise en service des trains AZUR reprendra graduellement.

Texte important

Niveau de service sur la ligne orange

L’impact sur les fréquences de passage des trains est marginal, de l’ordre de 18 à 30 secondes; la STM est consciente qu’au plus fort de l’heure de pointe matinale, il y a plus de clients à bord des trains.

Mesure en place sur les quais : pour favoriser la fluidité des déplacements, la présence d’employés sur les quais a été renforcée pour faciliter l’embarquement et le débarquement des clients. Cette mesure permet aussi la prévention de situations qui pourraient causer des ralentissements et arrêts de service ainsi que la réduction du délai d’intervention en cas d’incident.

Poursuite des inspections des appareils de voie (appareils qui permettent d'assurer le support et le guidage du matériel roulant).

Poursuite des tests avec caméras.

Conclusions :

La combinaison entre le niveau d’usure de certains équipements de voie (aiguillages) et celui des frotteurs négatifs a un impact sur les trains MR-73 et AZUR; les deux trains réagissent différemment.

L’usure normale de certains appareils de voie crée une force latérale qui peut endommager les frotteurs négatifs.

Cela confirme ainsi que l’enjeu est lié à une interaction entre les trains et les équipements de voie.

Actions prises :

La STM a déjà débuté des ajustements aux équipements de voie (aiguillages) avec des travaux de soudure et de meulage en avant et en arrière-gare.

Pour les MR-73, les frotteurs seront changés plus fréquemment.

Pour les AZUR, les frotteurs seront également changés plus fréquemment et un mécanisme de retenue préventif sera installé sur la table des frotteurs négatifs.

À partir du 28 janvier, les trains AZUR seront progressivement remis en service.

Pour faire suite à l’interruption de service survenue le samedi 14 janvier sur une portion de la ligne orange, la Société de transport de Montréal fait un second rapport d’étape de son enquête concernant le problème détecté sur les frotteurs négatifs de trains MR-73 et AZUR.Contenu de la section extensible.

Voici une chronologie des actions entreprises cette semaine:

Du lundi 16 janvier au mardi 17 janvier

  • Envoi des pièces endommagées en laboratoire à la Polytechnique pour analyse de défaillance
  • Inspection à pied de la voie en arrière-gare par nos spécialistes
  • Instrumentation du dernier train AZUR reçu (le 13e) par l’installation de quatre caméras et d’un système d’éclairage sous le train

Dans la nuit du 17 au 18 janvier

  • Trajet du train AZUR instrumenté sur la ligne orange complète aller-retour à vitesse commerciale maximale de 72 km/h (trajet de 60 km)

Le mercredi 18 janvier 

  • Analyse au ralenti des 15 heures d’images enregistrées durant le trajet du train AZUR

Le jeudi 19 janvier

  • Trajet de jour du train AZUR instrumenté, sans clientèle en pointe AM et PM, pour faire l’inspection des voies en arrière-gare, ce qui ne peut être fait de nuit
  • Réparations complétées sur sept des huit trains AZUR endommagés, le huitième étant celui impliqué dans l’incident du 14 janvier.

En parallèle :

  • Surveillance particulière apportée aux trains circulant sur la ligne orange
  • Ramassage des débris et inspection des tunnels
  • Inspections visuelles
  • des frotteurs négatifs des trains MR-73 et Azur
  • de tous les appareils de voie de la ligne orange, des garages et atelier

Conclusion

  • La STM a eu, vendredi matin, des échanges avec Polytechnique Montréal qui conclut que le problème de frotteurs est lié à une force latérale. Ainsi, le mode de défaillance ne correspond pas à une collision avec un objet sur la voie ou à une fatigue prématurée.
  • Devant ces analyses, la STM poursuivra ses inspections de nuit en se concentrant sur les appareils de voie des aiguillages et sur les courbes serrées d’où pourrait provenir la force latérale qui endommage les frotteurs.
  • Les trains AZUR ne seront pas remis en service pour le moment.
  • Prochain rapport d’étape : le vendredi 27 janvier 2017

L’enquête amorcée à la suite des incidents vécus par nos trains de la ligne orange en fin de semaine dernière est en cours. Plusieurs actions ont déjà été prises.

Lundi et mardi les 16 et 17 janvier, des pièces endommagées ont été envoyées en laboratoire à la Polytechnique pour analyse de défaillance. Nos spécialistes ont aussi procédé à une inspection de la voie en arrière-gare en la parcourant à pied. Pendant ce temps, on installait quatre caméras et un système d’éclairage sous un train AZUR.

Dans la nuit du mardi 17 au mercredi 18 janvier, ce train a complété l’aller-retour sur la ligne orange (un trajet de 60 km) à vitesse maximale de 72 km/h. Aucune anomalie n’a été détectée en zone d’exploitation pendant ces premières analyses.

Réparation des trains endommagés

Les réparations ont été complétées sur cinq des huit trains AZUR endommagés ainsi que sur le seul train MR-73 qui nécessitait des réparations.

Pour la suite de l’enquête 

Nous analysons présentement les 15 heures d’images enregistrées durant le trajet du train AZUR muni de caméras. D’ailleurs, ce train effectuera aujourd’hui un trajet de jour sans clientèle aux heures de pointe. On reprendra alors l’inspection des voies en arrière-gare de Montmorency et de Côte-Vertu, ce qui ne peut être fait pendant la nuit alors que les trains y sont stationnés.

En parallèle à ces opérations, la réparation des autres trains AZUR se poursuit, alors que nos trains en circulation sur la ligne orange bénéficient d’une surveillance particulière. Quant à l’impact sur le service du métro, il est marginal, puisque nous ne comptons qu’un train en moins aux heures de pointe sur les lignes orange, verte et bleue.

Texte important

La sécurité prime dans toutes nos démarches. Le réseau du métro est un environnement complexe pour lequel nous avons des protocoles stricts de sécurité. En aucun temps, nous ne compromettons la sécurité de la clientèle.

Des équipements de signalisation à la station Du Collège ont été fortement endommagés à la suite du passage d’un train. Le train a également subi des dommages. Des réparations urgentes sur la voie ont été nécessaires et plusieurs équipes de la STM ont été mobilisées. Les travaux ont été complétés en soirée, permettant la reprise du service à l’ouverture du métro le dimanche matin.

Quant à l’origine de cet incident rare, une enquête est en en cours pour déterminer si les dommages découlent d’une anomalie d’une interface de la voie avec les trains.

Ce qui a été fait pour assurer le service

Nous avons rapidement déployé des gérants de stations et des inspecteurs dans les stations du tronçon affecté avec ajout de personnel. Un service de navettes a été mis en place en mobilisant 53 bus disponibles pour assurer le service sur le tronçon affecté, avec une fréquence approximative des navettes aux 10 minutes. La STM a également accompagné ses clients sur les médias sociaux tout au long de l’événement.

Inspection de la voie et des trains

Dans la nuit de samedi à dimanche, les spécialistes de la STM ont procédé à une inspection détaillée de la voie entre les stations Côte-Vertu et Montmorency. Dimanche matin, les inspections ont été entreprises sur les trains concernés (MR-73 et AZUR). Tous les trains ont été inspectés; des dommages ont été constatés sur certains trains (plus prononcés sur les AZUR, compte tenu de son empattement). La STM investigue pour trouver la cause de ce phénomène (voie ou train).

Plan prioritaire

Nous remettrons les trains en service le plus rapidement possible pour minimiser les impacts sur le service à la clientèle et nous  visons à conclure l’enquête dans les meilleurs délais. En priorité, les réparations sur les voitures MR-73, qui ont des dommages moins significatifs et pour lesquelles nous connaissons bien la mécanique, seront effectuées. Parallèlement, le travail sur les voitures AZUR, que l’on estime plus long, sera amorcé. Nous recourrons à la surveillance caméra sous les trains pour analyser le comportement durant l’interaction du train avec la voie.

Habituellement, les trains AZUR sont en service clientèle sur la ligne orange à plusieurs périodes de la journée au cours des prochains mois. Il n’est pas possible de communiquer un horaire précis puisque les heures de service varient d’une journée à l’autre selon les besoins opérationnels.

D’ici 2018, ce seront au total 52 trains, composés de neuf voitures, qui circuleront dans le réseau.

Le déploiement des trains Azur présente des bénéfices importants pour améliorer vos déplacements. Les commentaires recueillis ainsi que les réactions dans les médias sociaux avec le mot-clic #AZURstm confirment que vous aimez votre nouveau train. Vous avez été nombreux à  apprécier la qualité de l’aménagement intérieur et du design extérieur, les améliorations apportées à la ventilation et à l’éclairage, de même que le confort de roulement.

Le premier train AZUR a parcouru plus de 20 000 km avec des clients à bord, ce qui représente plus de 500 allers-retours sur la ligne orange. Cette période de rodage nous a permis de valider et ajuster le comportement de plusieurs systèmes avec des clients à bord comme la ventilation en mode automatique, le volume des annonces sonores pour les clients ou le confort de roulement. Un autre train instrumenté continuera de circuler, sans toutefois embarquer de clients. Ce train permet de mener des essais de qualification essentiels sur les autres lignes de métro.

Consulter la page accessibilité pour plus d'informations sur les médias externes.

accéder à la vidéo AZUR- La première sortie sur YouTube

Dimanche, 7 février, Azur accueille ses premiers clients et leur offre une expérience unique. Les musiciens du métro ainsi que nos amis Bus et Métro animent ce premier voyage. Cette journée historique marque l’histoire du réseau du métro de Montréal.

Vous aimeriez monter à bord?

Le train circulera sur la ligne orange en période hors-pointe. Il poursuivra ses tests en service clientèle pour une période minimale de 61 jours. Vous aurez alors l’occasion d’apprécier ses attributs dignes d’un train du 21e siècle.

Les bénéfices d’AZUR

  • Des déplacements fluides : train composé de neuf voitures pour une libre circulation d’une voiture à l’autre.
  • Une capacité accrue : chaque train peut accueillir jusqu’à 8 % plus de voyageurs.
  • Un système de ventilation avec ajustement selon la charge de chaque voiture.
  • Des portes 27 % plus larges : facilité d’embarquement et de débarquement; détection d’obstruction.
  • Un aménagement selon les exigences de l’accessibilité universelle : plus de points d’appui mieux positionnés; contrastes et couleurs dosés pour mieux délimiter les objets.
  • L’aménagement optimal et ergonomique des sièges.
  • L’aménagement de la voiture d’extrémité : 22 sièges fixes; 2 strapontins; 2 espaces dédiés aux fauteuils roulants; appuis ischiatiques.
  • L’aménagement de la voiture intermédiaire : 28 sièges fixes; 4 strapontins.
  • Une sonorisation haut de gamme : environnement acoustique pour minimiser le bruit ambiant.
  • Une fenestration à effet panoramique et film protecteur contre les graffitis et les scratchettis.
  • L’éclairage repensé : lumière indirecte favorisant une meilleure ambiance.
  • Une suspension sur pneumatique : roulement plus doux, sans vibration.
  • Un sentiment de sécurité accrue : 3 fois plus d’interphones; pas de chute possible entre 2 voitures; 4 caméras de surveillance continue.

25 août 2015, AZUR se pointe le bout du nez sur la ligne orange. Si nous sommes rendus à cette phase importante des essais, c’est qu’AZUR a déjà subi toute une batterie de tests. Maintenant, sa performance doit être validée dans son véritable contexte d’opération, c’est-à-dire : dans nos tunnels, nos stations et en présence des autres trains.

Les premières images de la première sortie sans clientèle

Consulter la page accessibilité pour plus d'informations sur les médias externes.

accéder à la vidéo Les premières minutes sur YouTube

Ils étaient présents à l'occasion du début des essais (de g. à d.) : Pierre Gagnier, membre du conseil d’administration de la STM et maire del’arrondissement Ahuntsic-Cartierville, Philippe Schnobb, président du conseil d’administration de la STM, Denis Coderre, maire de Montréal, Robert Poëti, ministre des Transports du Québec et ministre responsable de la région de Montréal, et Luc Tremblay, directeur général de la STM.

À surveiller : les lignes orange et bleue

Durant les prochains mois, AZUR circulera en période hors pointe,  sur les lignes orange et bleue.

Deux trains

Ne soyez pas surpris, vous verrez deux trains différents : le train prototype, équipé de divers instruments de mesure et un deuxième train entièrement aménagé. Ce dernier sera utilisé, entre autres, pour réaliser des essais nécessitant un aménagement  complet.

Des essais sans clientèle

Cette nouvelle étape est indispensable afin de tester les performances du train dans différents contextes d’exploitation. Vous ne pourrez donc pas monter à bord. L’opérateur klaxonnera pour vous informer de l’entrée du train en station. Vous constaterez également que des affiches ont été installées aux fenêtres de chaque porte des voitures. Ces affiches indiquent que le train est à l’essai et que vous ne pouvez pas monter à bord.

Mais qui sont ces gens à bord du train?

Ce sont des experts de la STM et des membres de l’équipe du Consortium CBA qui valideront les paramètres et les résultats des essais.

À quand la mise en service?

Selon le dernier échéancier soumis par le Consortium CBA, il est prévu procéder à la mise en service avec la clientèle du premier train à la toute fin de 2015, si tous les essais requis sont complétés avec succès.

Et les essais de nuit?

Jusqu’à maintenant, plus de 900 essais ont été réalisés de nuit.

Consulter la page accessibilité pour plus d'informations sur les médias externes.

accéder à la vidéo Essais de nuit sur YouTube

Comme les voitures de métro MR-63 et MR-73, le train Azur est équipé de bogies qui assurent les mouvements dynamiques du train. Les bogies sont des chariots sur lesquels se trouvent les pneus, la suspension et les moteurs. Ils fournissent l’accélération, le freinage, le guidage et la suspension aux voitures de métro.

Vous désirez en savoir davantage sur le bogie d’AZUR, visionnez la vidéo.

Consulter la page accessibilité pour plus d'informations sur les médias externes.

accéder à la vidéo Vidéo bogie sur YouTube

Le 1er et le 2 juillet, en pleine canicule, pendant que des milliers de Montréalais déménageaient ou aménageaient leur nouveau logis, la STM et ses partenaires effectuaient les essais du système de lavage avec le prototype AZUR. Comme dans un long lave-auto, le train est passé à travers une arche de savonnage. Il s’est fait laver, brosser, rincer et sécher de tous bords tous côtés même sur le toit. Au terme de son parcours qui a duré environ neuf minutes, AZUR était tout propre!

Comment ça fonctionne?

Le système de lavage est muni de balises placées à l’entrée du laveur. Ces dernières détectent si le train qui arrive est un MR-73 ou un train AZUR. À mesure que le train chemine dans le laveur, des capteurs donnent le signal pour que les pompes et les brosses s’actionnent. Les trains MR-63 sont lavés ailleurs (à l’atelier de petite révision Beaugrand).

AZUR est passé partout dans le réseau

Les essais de validation du gabarit consistant à faire circuler le prototype AZUR dans le réseau du métro incluant les gares et arrières-gares sont terminés. Rien de majeur n’a été découvert, AZUR a passé le test!

Eh bien oui, vous avez bien lu le mot levage. En prévision de l’arrivée du train AZUR, nous avons apporté une série de modifications aux ateliers de maintenance. Parmi ces dernières, on compte l’implantation d’une voie de levage dont la principale fonction consiste à permettre le remplacement des bogies des voitures de métro AZUR.

150 mètres de train élevé par une seule voie!

La voie de levage peut soulever un train de 150 mètres de long à une hauteur suffisante pour en retirer le bogie. Le train pèse 240 tonnes métriques, ce qui est comparable à soulever 40 éléphants adultes. On peut alors effectuer la pose et la dépose des bogies sans dégrouper les neuf voitures qui composent le train AZUR. Cette pratique réduira le temps de maintenance, et cela se traduira par davantage de trains au service de la clientèle.

Consulter la page accessibilité pour plus d'informations sur les médias externes.

accéder à la vidéo AZUR - La voie de levage sur YouTube

Les opérateurs ont rendez-vous avec la technologie.

Ce simulateur de conduite permettant  aux opérateurs de mettre rapidement en pratique leurs connaissances. Ce système reproduit en tout point l’environnement et les conditions de conduite dans le réseau du métro.

Comme des pilotes d’avion, les opérateurs cumulent des heures de conduite dans un environnement stimulant et réaliste. Il s’agit d’une première à la STM.

Consulter la page accessibilité pour plus d'informations sur les médias externes.

accéder à la vidéo AZUR et son simulateur sur YouTube

Comme vous le savez déjà le train est actuellement mis à l’épreuve dans son nouvel environnement. Avant le début de cette aventure, les équipes du consortium Bombardier-Alstom et notre équipe de mise en service ont travaillé pendant 10 jours pour assembler les 9 voitures.

Dès la réception de la deuxième voiture,  les systèmes de connexions électriques, le système d’attelage et l’intercirculation ont été installés entre chaque voiture pour ainsi obtenir un train prototype de style boa.

Consulter la page accessibilité pour plus d'informations sur les médias externes.

accéder à la vidéo Vidéo de l'assemblage du train prototype sur YouTube

Dans la nuit de dimanche à lundi dernier, le train prototype a pris la direction de la ligne bleue. Cette première sortie en tunnel est le début d’une première tournée dans le réseau qui se fera de nuit.

Les premiers essais statiques sont complétés

Suite à l’assemblage du train qui s’est déroulé sur une période de 10 jours, nous avons débuté les premiers essais statiques (sans mouvement) en atelier. Cette phase de préparation était indispensable avant que le nouveau venu circule dans son nouvel environnement.

Au tour des essais en mouvement

Depuis quelques jours, les essais en mouvement ont débuté sur une voie adjacente à l’atelier qui a été utilisée comme piste d’essais. Les essais ayant été concluants, le prototype AZUR est maintenant prêt pour vivre une nouvelle aventure.

Pourquoi commencer sur la ligne bleue?

En fermant plus tôt, cette ligne permet  à l’équipe du Consortium Bombardier Alstom (CBA) et de la STM d’avoir plus de temps pour réaliser les essais. Cela signifie toutefois que nous disposons que de 5 heures par nuit puisque le premier départ du train est à 5 h 30 et le dernier est à 24 h 30. 

La première voiture du prototype AZUR dans laquelle est localisée la loge de conduite est arrivé dans nos installations! Le train prototype, composé de 9 voitures, sera livré au rythme d’une voiture par jour sur un fardier mesurant plus de 27 mètres.

109 essais pour un seul train prototype

Dès l’assemblage du train complété, les équipes du consortium Bombardier-Alstom travailleront en collaboration avec notre équipe dédiée à la mise en service. Elles réaliseront plus de 109 essais qui s’échelonneront sur une période approximative de huit mois.

Au cours des prochains mois, nous vous tiendrons informé sur le comportement de ce nouveau venu.

Consulter la page accessibilité pour plus d'informations sur les médias externes.

accéder à la vidéo Arrivée de la première voiture AZUR sur YouTube

Le remplacement graduel des voitures MR-63 qui roulent depuis l’ouverture du métro en 1966 constituera un grand changement dans l’histoire du transport collectif montréalais. Pour la clientèle, le nouveau matériel roulant du 21e siècle devant être mis en service à l’automne 2014, signifiera donc :

  • Une amélioration des services actuelsPhotos futur train et de l’intercirculation – Azur févr. 2013
  • Une capacité accrue
  • Un confort amélioré
  • Une meilleure fiabilité

À l’instar d’autres grandes villes, entre autres Munich, Berlin, Bangkok, Shanghai, Mexico, Delhi et Madrid, les futurs trains composés de neuf voitures seront indéformables afin de permettre une libre circulation d’une voiture à l’autre pour plus de fluidité dans vos déplacements.

Passer de nos voitures qui ont  48 ans aux nouvelles voitures conçues à la fine pointe de la technologie s’avère un travail préparatoire colossal. Notre expertise prend ici tout son sens en matière d’ingénierie et de savoir-faire comme exploitant et en gestion d’infrastructures. Ce projet va aussi changer les façons de faire de nombreux employés, par exemple en ce qui a trait à la conduite du futur train et à son entretien.

Rappelons que...

Le 22 octobre 2010, la STM signait avec le Consortium Bombardier-Alstom (CBA) le contrat d’acquisition de 468 voitures de métro. Ce projet, qui s’échelonne sur plusieurs années, représente un investissement majeur de 2,4 G$, financé par le ministère des Transports du Québec et l’Agglomération de Montréal à hauteur de 75 % et 25 % respectivement.

Nous avons écouté vos besoins en tenant compte des exigences opérationnelles

Avec son design moderne et son nouvel aménagement intérieur, la future voiture est le fruit de nombreuses consultations menées à des étapes significatives de fabrication. Dans la foulée de ces consultations, des clients ont testé des sièges, des appuis, des barres de préhension, des interphones, etc., afin de déterminer ce qui convenait le mieux. Des consultations ont été tenues avec les employés concernant l’entretien et l’ergonomie de la prochaine voiture.

30 000 personnes ont participé au choix de l’apparence extérieure du futur train.

On lui a aussi trouvé un nom!

AZUR a été retenu parmi les 6 000 noms soumis par nos employés et le public.

Consulter la page accessibilité pour plus d'informations sur les médias externes.

accéder à la vidéo Dévoilement du nom AZUR sur YouTube

À l’été 2012, l’exposition d’une voiture modèle grandeur réelle à la station Berri-UQAM a permis à des milliers de clients et voyageurs occasionnels de découvrir ses attraits et de commenter auprès des experts de la STM. Le public a aussi eu l’occasion de visiter la voiture modèle stationnée sur la rue McGill, lors de l’événement Roulez plus vert et économisez.

D’excellents moments qui ont permis aux Montréalais de découvrir les bénéfices de leur patrimoine collectif.

Photo maquette extérieure 2012 à Berri

  • Des déplacements fluides : train composé de neuf voitures pour une libre circulation d’une voiture à l’autre.
  • Une capacité accrue : chaque train peut accueillir jusqu’à 8 % plus de voyageurs.
  • Un système de ventilation avec ajustement selon la charge de chaque voiture.
  • Des portes 27 % plus larges : facilité d’embarquement et de débarquement; détection d’obstruction.
  • Un aménagement selon les exigences de l’accessibilité universelle : plus de points d’appui mieux positionnés; contrastes et couleurs dosés pour mieux délimiter les objets.
  • L’aménagement optimal et ergonomique des sièges.
  • L’aménagement de la voiture d’extrémité : 22 sièges fixes; 2 strapontins; 2 espaces dédiés aux fauteuils roulants; appuis ischiatiques.
  • L’aménagement de la voiture intermédiaire : 28 sièges fixes; 4 strapontins.
  • Une sonorisation haut de gamme : environnement acoustique pour minimiser le bruit ambiant.
  • Une fenestration à effet panoramique et film protecteur contre les graffitis et les scratchettis.
  • L’éclairage repensé : lumière indirecte favorisant une meilleure ambiance.
  • Une suspension sur pneumatique : roulement plus doux, sans vibration.
  • Un sentiment de sécurité accrue : 3 fois plus d’interphones; pas de chute possible entre 2 voitures; 4 caméras de surveillance continue.
  • Des systèmes d’information à la fine pointe de la technologie.

Photo intérieur maquette 2012 à Berri

Consulter la page accessibilité pour plus d'informations sur les médias externes.

accéder à la vidéo La voiture modèle AZUR sur YouTube

Un pas de plus vers l’accessibilité universelle

AZUR est conçu selon les normes d’accessibilité universelle. Les quais en tête de train des stations munies d’ascenseurs font l’objet d’une modification ingénieuse pour permettre au client qui se déplace en fauteuil roulant d’embarquer dans la voiture de façon autonome. La hauteur du quai est donc harmonisée à celle des futurs trains, à l’emplacement des 2e et 3e portes de la 1re voiture.

Actuellement, le client en fauteuil roulant doit demander l'assistance d'un employé de la STM pour monter à bord du train.


Son design extérieur : une apparence forte et distinctive...

Du dynamisme : une physionomie profilée; une image de solidité et d’équilibre; un effet métallisé des couleurs stimulant.

De la modernité : de nouvelles technologies éprouvées avec succès dans d’autres grandes villes; un concept testé et validé par les Montréalais.

De la fluidité : l’ouverture du train sur toute sa longueur (train indéformable); une capacité accrue; des déplacements plus faciles; l’effet panoramique des fenêtres.

Un caractère intemporel : conçue selon les principes de développement durable; appelée à traverser les quatre prochaines décennies; une valeur sûre et classique ancrée dans la réalité quotidienne; d’un bleu prédominant, une couleur chère aux Montréalais.
 

Ses propriétés écologiques

Une voiture fabriquée avec 60 % de produits canadiens; des matériaux 92,5 % recyclables en fin de vie; une alimentation 100 % hydroélectrique (source d’énergie verte); l’affichage publicitaire papier à l’intérieur éliminé.

Dans les ateliers d’entretien, on se prépare à accueillir AZUR

Aménagées en fonction du concept actuel du train de neuf voitures, les infrastructures de l’atelier d’entretien du métro subissent des changements majeurs afin d’accueillir le futur train indéformable dans lequel on pourra circuler d’une voiture à l’autre. Les travaux de démolition et de reconstruction sont très avancés. Le nouvel atelier hautement spécialisé dans l’entretien d’un métro moderne s’avère d’une grande complexité.

Photo démolition/construction Youville

Haut de page