La STM lance deux concours pour des œuvres d’art public dans le métro

La STM lance deux concours pour la réalisation d’œuvres d’art qui seront installées dans le métro de Montréal, plus précisément aux stations Angrignon et Jolicoeur sur la ligne verte. Ces concours s’inscrivent dans le cadre de l’agrandissement de ces stations en vue de l’ajout d’ascenseurs, avec le financement du ministère des Transports du Québec, et de la Politique d’intégration des arts à l’architecture et à l’environnement des bâtiments et des sites gouvernementaux et publics (politique du 1 %).

Les artistes professionnels du Québec sont invités à soumettre leur candidature d’ici le 9 janvier 2019, à midi. Les propositions gagnantes seront connues en août de cette même année. Les règlements et programmes des concours sont disponibles en annexe.

Pour la réalisation de ces deux projets, la STM bénéficie de l’appui du Bureau d’art public de la Ville de Montréal, qui possède une expertise remarquable en la matière. Elle a également sollicité la collaboration de personnalités influentes dans le milieu des arts visuels montréalais afin de constituer deux jurys qui sélectionneront d’abord trois finalistes pour chaque projet, puis retiendront la proposition gagnante de chacun.

Deux stations avec un air de famille

Inaugurées en septembre 1978, les stations Angrignon et Jolicoeur ont plusieurs points en commun. Elles ont été dessinées par des architectes du Bureau de transport métropolitain (BTM), organisme public chargé de la réalisation des prolongements du métro de Montréal dans les années 1970 et 1980. Jean-Louis Beaulieu a créé la station Angrignon, tandis que Claude Boucher a conçu la station Jolicoeur.

Mais les similitudes ne s’arrêtent pas là. Les deux stations sont peu profondes, avec des quais situés à seulement 4 mètres de la surface, et leurs édicules respectifs bénéficient d’une généreuse fenestration diffusant la lumière naturelle. Enfin, elles ne possèdent pas encore d’œuvres réalisées par des artistes professionnels, les cercles de céramique de la station Jolicoeur ayant été dessinés par l’architecte Claude Boucher.

Rappelons que lors de la construction du réseau initial du métro, au moment de l’Exposition universelle de 1967, et par la suite lors des chantiers de prolongement du métro, les autorités montréalaises ont eu l’heureuse initiative d’intégrer des œuvres dans la plupart des stations. Cette collection impressionnante qui se déploie dans tout le réseau compte aujourd’hui plus de 85 réalisations d’artistes québécois.

Règlement et programme du concours pour une œuvre intégrée à la station Angrignon
Règlement et programme du concours pour une œuvre intégrée à la station Jolicoeur

Images

Station Angrignon   Station Angrignon   Station Jolicoeur   Station Jolicoeur

Partenaire

Haut de page